Historique

 

 

                                                                                                                                                                                                  

Imi Lichtenfeld

 

Le Krav-Maga est une méthode de combat qui en Hébreu signifie: Combat rapproché.
Il a pour ancêtre le Kapap (Krav panim el panim) qui signifie : Combat face à face s’inspirant de différents sports de combats et d’arts martiaux.

En 1948 à la naissance de l’état d’Israël et de l’IDF (Israeli Defensive Forces) on fait appel à des instructeurs de combats dont Imi Lichtenfeld, juif Tchécoslovaque né en Hongrie à Budapest, réputé pour ses exploits sportifs en lutte, boxe, gymnastique, … ainsi que pour avoir créé vers 1935 un groupe de jeunes combattants juifs afin de protéger la population juive locale face à la montée du nazisme en Europe. Ces instructeurs en chef ont pour mission de développer le Kapap en une méthode simple, efficace et rapidement assimilable sur le terrain. Cette méthode prend progressivement le nom de Krav-Maga.

En 1964 Imi Lichtenfeld quitte l’armée et crée par la suite sa propre et première école de Krav-Maga civil: IKMA (Israeli Krav-Maga Association ) basée sur des techniques de défense et non sur des techniques offensives comme celles de l’armée. La méthode ne s’adresse plus aux soldats surentrainés mais doit convenir à tous, hommes, femmes, du plus jeune au plus vieux. Il veut donner à tous le moyen de se défendre face à une agression.

Ses premiers élèves sont:  Eli Aviksa, Raphy El Grissy, HAimt Zut, Yaron Lichtenstein, Darren Levine. Jusqu’à ses derniers jours il continuera à développer et affiner les concepts et techniques du Krav-Maga. Vers la fin des années 80 le Krav-Maga se fait vraiment connaitre en Europe, en France la discipline est affiliée en 2006 à la FFKDA (Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées).